Soupçonnée parmi d'autres d'avoir permis le blanchiment d'argent, la banque néerlandaise semble en plus mauvaise posture. L'enquête F...

Soupçonnée parmi d'autres d'avoir permis le blanchiment d'argent, la banque néerlandaise semble en plus mauvaise posture. L'enquête FinCen Files révèle que ses filiales polonaise et belge seraient également impliquées. Le cours d'ING a dévissé à la nouvelle, à l'instar du cours d'autres banques citées dans l'affaire. Nombre d'analystes ont par ailleurs abaissé leur objectif de cours sur ING, estimant possible que des amendes soient infligées à la banque dans plusieurs pays. Depuis le sommet atteint le 14 septembre, le cours a cédé près de 20 %.