Cirque, cabaret, danse chorégraphiée, New Work : Elenit est l'un des spectacles les plus inclassables et cha-toyants de la saison bruxel-loise. Son metteur en scène, qui en est aussi l'un des 10 interprètes, est Euripides Laskaridis, Grec ayant suivi une fo...

Cirque, cabaret, danse chorégraphiée, New Work : Elenit est l'un des spectacles les plus inclassables et cha-toyants de la saison bruxel-loise. Son metteur en scène, qui en est aussi l'un des 10 interprètes, est Euripides Laskaridis, Grec ayant suivi une formation à Athènes avant de filer apprendre son métier au Brooklyn Theatre à New York grâce à une bourse de la Fondation Onassis. Depuis 1995, ce performeur et sa compagnie Osmosis, fondée en 2009, proposent un travail transversal qui doit beaucoup à l'utilisation de la dérision, du grotesque voire du ridicule assumé. Pour les deux soirées aux Halles de Schaerbeek, Laskaridis s'est transformé en une sorte de diva à perruque et faux nez qui prend son entourage de haut, côtoyant des personna-ges tels qu'une petite fille narcoleptique ou un dragon flanqué d'une voix de soprano. Sur un soundtrack électronique vivifiant se mettent en place des tableaux et paysages incongrus où les quelques effets spéciaux s'imbriquent dans des dispo-sitifs mécaniques. Ceux-ci rappellent les spectacles de magie ou l'univers truqué de Méliès. Satirique et burlesque, cet Elenit coproduit par pas moins de huit pays, déclenche surprise et ravissement depuis sa première grecque en 2019.