Face à l'enlisement des négociations autour d'une nouvelle convention collective de travail, la CNE, au nom du personnel de cabine de Ryanair basé à B...

Face à l'enlisement des négociations autour d'une nouvelle convention collective de travail, la CNE, au nom du personnel de cabine de Ryanair basé à Bruxelles et Charleroi, avait déposé un préavis de grève à durée indéterminée le 1er avril dernier. La situation n'évoluant pas, le préavis s'est mué en grève. Afin que cette grève ne puisse être cassée (avec du personnel venant d'ailleurs), elle sera surveillée par l'inspection sociale et durera trois jours: du vendredi 22 avril au dimanche 24 avril inclus. Les syndicats dénoncent, en vrac, les salaires, les conditions de travail, des infractions à la législation du travail, des RH inexistantes, etc. La négociation, séparée, avec les pilotes n'est pas bien engagée non plus. Un voyageur averti...