GoPro vit très mal la concurrence de plus en plus féroce avec les smartphones. Malgré un très bon début d'année, les ventes de caméras portables et de drones se sont littéralement effondrées pendant le dernier trimestre. Le groupe devrait finir...

GoPro vit très mal la concurrence de plus en plus féroce avec les smartphones. Malgré un très bon début d'année, les ventes de caméras portables et de drones se sont littéralement effondrées pendant le dernier trimestre. Le groupe devrait finir l'année au même niveau (décevant) que l'an dernier et enregistrer un chiffre d'affaires d'1,2 milliard de dollars. Pour tenter de revenir dans le vert, GoPro vient d'annoncer une troisième vague de réduction de postes en deux ans. Il va supprimer 250 emplois, soit 20 % de ses effectifs. Lourdement sanctionné en Bourse, GoPro serait ouvert à une reprise de ses activités, selon l'agence Reuters, et aurait fait appel à la banque JPMorgan Chase pour explorer les options stratégiques possibles. Montecito, dans le comté de Santa Barbara, en Californie, vit des semaines très difficiles. Après avoir été la proie en décembre du fameux incendie Thomas qui a ravagé plus de 1.100 km2 au nord de Los Angeles, la petite ville a été frappée par une tempête qui a engendré, en pleine nuit, de violents torrents de boue. Les images de désolation sont impressionnantes. Le bilan est dramatique : 19 morts, cinq disparus, 65 maisons détruites et 400 maisons sérieusement endommagées.