Malmené tant en Europe qu'aux Etats-Unis par les régulateurs, les législateurs et la justice, Google sent le vent du boulet. Outre-Atlantique, une action...

Malmené tant en Europe qu'aux Etats-Unis par les régulateurs, les législateurs et la justice, Google sent le vent du boulet. Outre-Atlantique, une action judiciaire fédérale de grande envergure est en passe d'être lancée cet été. Après des mois d'enquête, le département de la Justice prétend que les pratiques de Google en termes de publicité (et la technologie qui la sous-tend) constituent un abus de position dominante et contreviennent aux lois antitrusts. La menace est telle que, selon nos confrères du Wall Street Journal, Google aurait offert, en guise de bonne foi, de séparer ces activités adtechs du reste de l'entreprise et de les filialiser. Pas sûr que cela suffise à apaiser les procureurs qui visent une vente et des changements structurels profonds.