Ghosn crie au complot

06/02/19 à 21:00 - Mise à jour à 11:07
Du Trends-Tendances du 07/02/19

Pour la première fois depuis son incarcération, Carlos Ghosn a pu recevoir des journalistes non japonais. L'ancien PDG de Renault-Nissan clame son innocence et parle de trahison.

Depuis plus de deux mois, Carlos Ghosn est emprisonné au centre de détention de Kosuge. Il est inculpé de fausse déclaration, d'abus de confiance aggravé et de dissimulation de revenus. Dans l'intervalle, il a tout perdu : il n'est plus le patron de l'Alliance, il n'est plus CEO ni de Nissan, ni de Mitsubishi, ni de Renault, et sa réputation est sérieusement écornée.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires