Moment historique ce mardi à Wall Street : après plus de 100 ans de présence, General Electric (GE) a été retirée des 30 valeurs qui composent le Dow Jones. L'entreprise y a été remplacée par ...

Moment historique ce mardi à Wall Street : après plus de 100 ans de présence, General Electric (GE) a été retirée des 30 valeurs qui composent le Dow Jones. L'entreprise y a été remplacée par Walgreens Boots Alliance, un distributeur de médicaments, produits de santé et autres biens de consommation, mais dont le montant de la capitalisation boursière lui est quasiment de moitié inférieur (66 milliards de dollars). Outre le besoin de mieux représenter le secteur de la santé dans le Dow, cette décision s'explique surtout par la déconfiture financière du groupe industriel dont le démantèlement est conseillé par de nombreux experts. En un an, son cours s'est effondré de 53 %. GE faisait partie des premières entreprises choisies par Charles Dow en 1896 pour incarner ce que le capitalisme américain avait de mieux à offrir à l'investisseur. D'autres grands noms ont aussi subi l'affront de l'éjection, comme General Motors, Bank of America ou Eastman Kodak.