En 2016, le holding belge GBL a présenté des chiffres supérieurs aux prévisions. Le groupe fut certes contraint de comptabi...

En 2016, le holding belge GBL a présenté des chiffres supérieurs aux prévisions. Le groupe fut certes contraint de comptabiliser une importante moins-value de 1,7 milliard d'euros sur LafargeHolcim, ce qui explique sa perte nette. Mais celle-ci a été en partie compensée par la plus-value réalisée sur la vente des actions Total. Le dividende brut a été relevé de 2,4 %, à 2,93 euros par action. GBL souhaite se séparer de ses participations dans Engie et Total. Il n'a finalement pas investi dans Hugo Boss. La tendance de l'action GBL est clairement haussière. À 80 euros se trouve une zone de soutien importante.