Ils étaient encore trois en lice. C'est finalement Frederik Delaplace qui a été retenu par le gouvernement flamand pour devenir le CEO de la VRT. Il devance deu...

Ils étaient encore trois en lice. C'est finalement Frederik Delaplace qui a été retenu par le gouvernement flamand pour devenir le CEO de la VRT. Il devance deux monstres des médias flamands : Peter Vandermeersch, l'ancien rédacteur en chef du Standaard et de NRC Handelsblad, et Koen Clement, le président du conseil d'administration de Studio 100. L'actuel CEO de Mediafin, qui chapeaute De Tijd et L'Echo, remplace Paul Lembrechts, licencié en janvier dernier en raison de désaccords profonds sur les coupes budgétaires que le gouvernement flamand veut imposer à son média public. Son expérience de gestionnaire de médias ne sera pas de trop pour réorganiser le management et faire aboutir la négociation, qui s'annonce compliquée, d'un nouveau contrat de gestion pour les cinq prochaines années.