Depuis le jeudi 9 août, les commerçants ne peuvent plus compter de frais supplémentaires à leurs clients lors de paiements électroniques, que ce soit par carte bancai...

Depuis le jeudi 9 août, les commerçants ne peuvent plus compter de frais supplémentaires à leurs clients lors de paiements électroniques, que ce soit par carte bancaire, virement ou domiciliation. L'interdiction vaut aussi pour les petits montants et les achats par Internet. En d'autres termes, plus aucun coût de transaction par carte de débit ou de crédit ne peut être répercuté sur le consommateur. Cela va des quelques centimes que le boucher du coin pouvait vous demander si votre achat était inférieur à 15 euros par exemple, au surcoût demandé lors de l'achat de tickets de concert. Dans ce dernier cas, les frais administratifs sont encore autorisés pour autant que le consommateur soit parfaitement informé. Par contre, les commerçants peuvent toujours vous empêcher de payer par carte en dessous d'un certain montant.