Depuis le mois de mars, on savait que le groupe Rabobank cherchait à se délester de ses activités de banque directe en Europe. Soit par vente, soit par cessation des activités. Il y a plusieurs raisons à cela: la faiblesse des taux d'intérêt débiteurs mai...

Depuis le mois de mars, on savait que le groupe Rabobank cherchait à se délester de ses activités de banque directe en Europe. Soit par vente, soit par cessation des activités. Il y a plusieurs raisons à cela: la faiblesse des taux d'intérêt débiteurs mais surtout la politique monétaire européenne qui, pour les banques, a rendu le financement sur le marché plus intéressant que la détention des dépôts d'épargnants. Faute d'avoir trouvé un repreneur, Rabobank.be va cesser ses activités le 1er juillet 2022, seule la partie 'grandes entreprises' restera active. Rabobank.be, c'est tout de même 228.000 clients belges et près de 7 milliards d'euros sur des comptes d'épargne. Concrètement, au 1er juillet 2022, la banque en ligne va fermer les comptes d'épargne et transférer les reliquats sur les comptes à vue afférents. Ces derniers seront définitivement fermés peu après. Il n'est évidemment pas interdit de tout clôturer soi-même avant cette date.Cinquante-cinq emplois sont menacés par cette fermeture. Rabobank.be a été lancée en 2002 et a acquis le succès en proposant systématiquement des taux d'intérêt légèrement supérieurs aux autres acteurs. La voilure (produits d'investissement, comptes d'entreprise, etc.) a été progressivement réduite ces dernières années.