Première victoire pour Ben Smith, le nouveau directeur général d'Air France-KLM. Il a mis fin à des mois de galère chez Air France : grèves, démission du PDG du groupe, DRH malmen...

Première victoire pour Ben Smith, le nouveau directeur général d'Air France-KLM. Il a mis fin à des mois de galère chez Air France : grèves, démission du PDG du groupe, DRH malmené devant les caméras, défiance sociale totale, etc. Vendredi, une large majorité de syndicats représentatifs ont signé l'accord salarial proposé par la direction au bout de deux jours de négociation. A savoir : 2 % d'augmentation générale (pour tous les salariés) en 2018 avec effet rétroactif au 1er janvier, 2 % à partir du 1er janvier 2019, revalorisation des bas salaires, dont le salaire minimum annuel brut garanti, etc. Parmi les signataires se trouvent les trois syndicats représentatifs des hôtesses et stewards et le deuxième syndicat des pilotes. Il ne manque que le SNPL, le principal représentant des pilotes, qui n'a pas vraiment dit non mais attend la fin de la négociation séparée réservée aux pilotes.