Ils étaient 3.471 étudiants de la Communauté française à se présenter à l'examen d'entrée en médecine organisé pour la première fois le 7 septembre dernier dans les pal...

Ils étaient 3.471 étudiants de la Communauté française à se présenter à l'examen d'entrée en médecine organisé pour la première fois le 7 septembre dernier dans les palais du Heysel. Une semaine plus tard, le couperet est tombé et bien tombé : seuls 641 sont autorisés à suivre les cours. Le taux de réussite est donc particulièrement faible : 18,47 %. Le filtre désiré par la ministre de la Santé, Maggie De Block, a donc bien fonctionné puisque les étudiants en premier bachelier seront, cette année, quatre à cinq fois moins nombreux que l'an dernier. Les étudiants parlent d'un examen particulièrement difficile selon une méthode - les questions à choix multiple - rarement utilisée dans l'enseignement secondaire. Cette faible réussite relance aussi la polémique sur le niveau de l'enseignement secondaire francophone. Par Xavier Beghin