En six mois, les prix ont baissé de 5,1%. Sur base annuelle, la correction atteint même 14,9%. Ce recul semble contredire le "rush sur l'immobilier à la mer" observé après le pr...

En six mois, les prix ont baissé de 5,1%. Sur base annuelle, la correction atteint même 14,9%. Ce recul semble contredire le "rush sur l'immobilier à la mer" observé après le premier confinement. Mais selon le bureau d'études de Crombrugghe & Partners, la forte demande d'immobilier côtier a initié un changement au niveau de l'offre de nouveaux appartements. Les projets plus qualitatifs (et plus coûteux) sont pour ainsi dire tous vendus. Les nouveaux projets commercialisés sont généralement moins bien situés, donc meilleur marché. La rareté de nouveaux projets à Knokke-Heist pèse également sur le prix moyen au littoral. A Bruges, de Crombrugghe & Partners note une progression de 3,5%. Le prix moyen dans la capitale provinciale s'élève désormais à 3.500 euros/m2. A Courtrai également, les prix ont bonifié de 3,5%, une hausse qui se traduit par un prix médian de 3.175 euros/m2.