Après un quart de siècle de raffinement culinaire dans l'élégant confort d'une belle demeure de Woluwe-Saint- Lambert, Mimmo Zizza vient de passer le relais et les feux à Serge Litvine. Un nom qui claque comme un feu d'artifice dans l'horeca bruxellois : La Villa Lorraine, Villa in the Sky, Villa Emily, Sea Grill, Odette en Ville, Lola... et ce Da Mimmo, italien réputé et étoilé.
...

Après un quart de siècle de raffinement culinaire dans l'élégant confort d'une belle demeure de Woluwe-Saint- Lambert, Mimmo Zizza vient de passer le relais et les feux à Serge Litvine. Un nom qui claque comme un feu d'artifice dans l'horeca bruxellois : La Villa Lorraine, Villa in the Sky, Villa Emily, Sea Grill, Odette en Ville, Lola... et ce Da Mimmo, italien réputé et étoilé. Les choses n'ont pas tardé. Lumineuse derrière sa terrasse, l'adresse sous nouveau pavillon semble déjà au point, du service à l'assiette. Son metteur en saveurs, Nicholas Tsiknakos, un Grec de 40 ans, affiche une éducation gourmande et un C.V. estampillé au Michelin Suisse, pays où il a raflé le titre de " meilleur ouvrier ". Après sept ans à l'Hôtel Manos, le voici responsable d'une carte courte, aguichante et sans minauderie. Aériennes, les noix de Saint-Jacques sont nacrées après une parfaite cuisson à la vapeur. Une écume au parmesan et un soupçon d'ail raffinent la préparation taquinée de wakamé, des noisettes développant la note croquante. Ensuite, des cappellini, al dente bien sûr, se conjuguent avec des languettes d'oursin et un zeste de limone verde. On poursuit avec des lamelles de truffe noire, actuellement superbe, qui mettent en fête des pâtes, ici des tagliorini. De quoi rendre caduques les truffes d'été aux parfums si ténus. Et alors que les truffes noires affichent leur maturité, le skrei préface le renouveau de la nature. Délicatement cuit à la vapeur, ce bébé cabillaud opalescent épouse un beurre blanc tout en finesse. A la cuisine ainsi stabilisée par des pros, il faut évidemment un service sur lequel la salle peut compter. Il l'est, avec une brigade menée par le maître d'hôtel Giuseppe Giampiccolo, un pur enfant de la Botte, exubérance y comprise. Lunch à 45 euros (trois services). Menus pâtes (quatre services) à 75 euros et 105 euros (cinq services).