La rentabilité du portefeuille de Vopak est sous pression depuis un certain temps ; le spécialiste du stockage en tanks veut inverser la tendance et vise un cash-flow opérationne...

La rentabilité du portefeuille de Vopak est sous pression depuis un certain temps ; le spécialiste du stockage en tanks veut inverser la tendance et vise un cash-flow opérationnel de 10% du capital investi en 2025. L'accent mis sur les liquidités devrait permettre de libérer des capitaux pour investir, d'ici 2030, 1 milliard d'euros dans des terminaux gaziers et industriels et 1 milliard dans les énergies vertes (hydrogène, stockage d'énergie). Ces marchés sont relativement nouveaux pour Vopak ; le rendement des investissements est donc incertain. En outre, l'exposition au pétrole et au gaz ne diminuera que de 10 points de pourcentage, à 40-50% du capital investi jusqu'en 2025. En Europe, les perspectives du marché du stockage pétrolier restent timides. Au vu du ratio cours/bénéfice de 11 à peine, nous conseillons de conserver le titre.