AMG, trois lettres magiques pour toute Mercedes en livrée sportive. La marque à l'étoile initie sa nouvelle génération de grande routière au rituel en proposant une version à mi-chemin entre la gamme conventionnelle et l'explosive E63.
...

AMG, trois lettres magiques pour toute Mercedes en livrée sportive. La marque à l'étoile initie sa nouvelle génération de grande routière au rituel en proposant une version à mi-chemin entre la gamme conventionnelle et l'explosive E63. Cette AMG E43 se distingue par des boucliers spécifiques, des bas de caisse, des jantes 19 pouces ou encore des freins plus gros. Mais point d'ostentation car la discrétion reste de mise. A l'intérieur, l'ambiance sportive est marquée par un volant à méplat et une planche de bord où alu et carbone se mêlent au cuir. Comme sur la Classe S, le superbe cockpit digital composé de deux larges écrans est un régal pour les yeux : d'un côté les cadrans, de l'autre les fonctions d'info-divertissement. S'ajoute à cela l'affichage tête haute. Le moteur ne provient pas des ateliers AMG. Il s'agit bien du classique V6 3.0 l biturbo essence délivrant 401 ch pour un couple de 520 Nm. Seule la gestion électronique du moteur, de la boîte automatique à neuf rapports et la greffe des nouveaux turbos ont fait l'objet d'un travail des motoristes d'AMG, ainsi que l'échappement. Le résultat est bluffant et permet d'accorder l'E43 à vos envies du moment. Redoutable à haute vitesse, elle l'est aussi en épingles et en enchaînement de courbes alors que son poids élevé n'en fait pas une championne d'agilité. On vire à plat, on relance fort, toujours avec une motricité sans faille bien secondée par la transmission intégrale. Energiques, les accélérations ne sont jamais brutales. Ce surcroît de dynamisme n'empêche pas cette AMG de conserver ses atouts de familiale, notamment son beau coffre. Elle se comporte davantage comme une grande routière rapide qu'une réelle sportive. En somme, une version AMG soft. Christophe