Fléau majeur de nos entreprises, l'absentéisme fait l'objet de nombreuses études qui ne sont pas toujours d'accord entre elles. La semaine dernière, Securex, le prestataire de services RH, a liv...

Fléau majeur de nos entreprises, l'absentéisme fait l'objet de nombreuses études qui ne sont pas toujours d'accord entre elles. La semaine dernière, Securex, le prestataire de services RH, a livré les résultats d'une étude menée auprès de 27.405 employeurs et 238.090 travailleurs du secteur privé. Il en ressort que le pourcentage de maladie total pour les entreprises jusqu'à 1.000 travailleurs a évolué de 6,89 % en 2017 à 7,07 % en 2018. La croissance de l'absentéisme dans le secteur privé ne s'arrête donc pas. Par contre, selon Securex, et c'est une nouveauté, il serait en train de changer de nature. Pour la première fois en 10 ans, les absences de longue (plus d'un an) et de moyenne (d'un mois à un an) durées sont restées quasi stables entre 2017 et 2018. Par contre, les maladies de courte durée ont fortement progressé (+5 %). Il reste à voir si ces tendances (6,3 % d'absents en moins pour raisons psychiques selon Securex) se confirmeront l'an prochain.