Sauf retard de dernière minute, Apple lancera son iPhone 8 le mois prochain. Les versions précédentes de l'iPhone étaient particulièrement pauvres en réelles nouveautés, mais pour le 10e anniversaire de son smartphone emblématique, Apple aurait fourni un effort particulier. De nombreuses rumeurs circulent déjà sur les nouvelles fonctionnalités, comme une possibilité de rechargement sans fil et une fonction de reconnaissance faciale qui apporterait une sécurité supplémentaire à Apple Pay. La production d'un nouveau modèle ne peut jamais suivre la demande dans la phase initiale et il n'en ira pas autrement cette fois. Le nouvel appareil n'aura donc guère d'impact sur le tr...

Sauf retard de dernière minute, Apple lancera son iPhone 8 le mois prochain. Les versions précédentes de l'iPhone étaient particulièrement pauvres en réelles nouveautés, mais pour le 10e anniversaire de son smartphone emblématique, Apple aurait fourni un effort particulier. De nombreuses rumeurs circulent déjà sur les nouvelles fonctionnalités, comme une possibilité de rechargement sans fil et une fonction de reconnaissance faciale qui apporterait une sécurité supplémentaire à Apple Pay. La production d'un nouveau modèle ne peut jamais suivre la demande dans la phase initiale et il n'en ira pas autrement cette fois. Le nouvel appareil n'aura donc guère d'impact sur le trimestre en cours. Au troisième trimestre de l'exercice 2016-2017 (qui sera clos le 30/09), le chiffre d'affaires (CA) du groupe a progressé de 7,2 %, à 45,4 milliards de dollars, plus d'un demi-milliard de dollars au-delà des prévisions. Près de 55 % du CA provenaient des ventes d'iPhone (environ 41 millions d'appareils) à cette période. À un prix de vente moyen de 606 dollars la pièce, il en résulte un CA de 24,8 milliards de dollars. La part de marché globale d'Apple s'élève à 12 %. Le groupe arrive ainsi en deuxième position, après Samsung, qui détient plus de 23 % du marché. Apple voit également se rapprocher le groupe chinois Huawei, qui a vendu 38,5 millions de téléphones mobiles (+20 % sur une base annuelle). Sa dynamique actuelle devrait permettre à Huawei de ravir sa deuxième place à Apple avant la fin de l'année. Parmi les autres divisions, Apple Services s'est particulièrement distinguée : elle a vu son CA s'accroître de 22 %, à 7,3 milliards de dollars, et pèse désormais 16 % des ventes du groupe. En outre, Apple se fait fort de doubler le CA d'Apple Services pour 2022. La ligne Mac a continué à surfer sur la tendance positive de ces derniers trimestres et son CA a progressé de 7 %, à 5,6 milliards de dollars. Après quelques années difficiles, l'iPad a renoué avec la croissance grâce à une augmentation des ventes aux entreprises. Le nombre d'unités vendues a gagné 15 %, mais le CA (5 milliards de dollars) n'a progressé que de 2 %. Cela implique une baisse des marges. Au niveau du groupe, la marge brute, de 38,5 %, est en hausse d'un demi-pour cent par rapport à l'an dernier. Le bénéfice net a progressé de 18 % sur une base annuelle, à 1,67 dollar par action. Les pronostics de CA pour le trimestre en cours s'établissent entre 49 et 52 milliards de dollars. C'est une fourchette supérieure aux attentes des analystes, habitués jusqu'ici à ce que la direction d'Apple formule des prévisions très prudentes. Au terme du troisième trimestre, Apple avait 261,5 milliards de dollars en caisse, mais détenus surtout en dehors des États-Unis. L'entreprise a dépensé 11,7 milliards de dollars en versements de dividendes et rachats d'actions propres au cours du dernier trimestre. L'action a gagné plus de 50 % sur une base annuelle. Apple est ainsi en bonne voie d'être la première entreprise à atteindre une valeur boursière de plus d'un billion (oui, 1000 milliards ! ) de dollars. Une progression d'environ 20 % suffirait ; elle est possible, mais les attentes sont tellement élevées que le moindre contrecoup suffirait à amorcer une correction. Conseil : vendre Risque : moyen Rating : 3B Paru sur initiedelabourse.be le 16 aoûtL'iPhone pèse 55 % du chiffre d'affaires du groupe.