Hostellerie sur fond de campagne, cet ancien prieuré s'enfouit en partie dans le lierre. L'enseigne ne dit rien d'un décor qui a su s'éclaircir et alléger ses poutres. Dépouillée dans un souci d'harmonie, la salle cajole des tables élégamment nappées. Aux cimaises de grandes photos, en noir et blanc.
...

Hostellerie sur fond de campagne, cet ancien prieuré s'enfouit en partie dans le lierre. L'enseigne ne dit rien d'un décor qui a su s'éclaircir et alléger ses poutres. Dépouillée dans un souci d'harmonie, la salle cajole des tables élégamment nappées. Aux cimaises de grandes photos, en noir et blanc. Fidèle à la qualité, Vincent Gardinal a su tisser des liens avec des fournisseurs locaux. Inspiré et bien dans ses baskets, il compose des assiettes qui sont autant d'oeuvres picturales que gourmandes. L'esprit demeure mais on déguste encore plus de finesse, une finition plus accomplie. De quoi souhaiter une deuxième étoile à la prochaine vendange du Michelin. Ainsi le merus de king crab, asperges blanches remarquablement saisies, fermes et manchons de crabe tiédis, petits pois sur leur purée, coques iodées dans un nuage mousseux. Un sabayon au champagne rosé-pamplemousse aérien s'aromatise d'une touche d'agrume. Une langoustine d'un beau calibre domine avec esthétisme sucrine, petites morilles fraîches, fèves des marais et purée, croquette de parmesan. Le goûteux jus de champignons fumés demeure à table pour une repasse. Savamment dosée, la cuisson du saint-pierre est savoureusement contrastée par un gambero mariné, cru et fondant, poireau crayon, artichaut. Ici aussi, un délicieux consommé de crustacés reste sur la nappe. Selle d'agneau bien rosée, épaule confite, pomme de terre croustillante, compotée d'aubergine et pesto d'herbes se côtoient et mettent en scène un jeu de correspondances entre les saveurs. Avec une rafale d'amuse-bouches, un plateau de fromages bien garni, un irréprochable dessert et une abondance de mignardises, ce grand menu s'élève à 95 euros ou 140 avec vins. Autres formules à 38 euros (trois services le midi), 65 euros (quatre services) ou 95 euros vins compris. Paisible cour-patio. Guettez aussi les diverses possibilités associant gourmandise et logement dans l'une des six chambres de l'établissement. Serge Tonneau