Les fonds activistes auront donc eu complètement la peau d'Emmanuel Faber. Quelques jours après avoir perdu la direction générale de Danone, le quinquagénaire a aussi été évi...

Les fonds activistes auront donc eu complètement la peau d'Emmanuel Faber. Quelques jours après avoir perdu la direction générale de Danone, le quinquagénaire a aussi été évincé de la présidence du conseil d'administration. Artisan Partners, troisième actionnaire de Danone, et Bluebell Capital Partners voulaient le retrait pur et simple de Faber de l'entreprise. Ils l'accusent d'être responsable de la performance boursière décevante du groupe, d'une rentabilité inférieure à celle des concurrents et d'un niveau d'investissements insuffisant dans l'innovation et le marketing. Reste à savoir s'ils vont obtenir des nouveaux dirigeants la suspension demandée du plan de réorganisation Local First qui coûtera 2.000 emplois. En attendant le recrutement d'un directeur général, Gilles Schnepp, ex-CEO de Legrand, prend les rênes du conseil d'administration de Danone.