En 2016 au Kunstenfestivaldesarts, le metteur en scène suisse Milo Rau présentait Five Easy Pieces, une création étrangère au film du même titre ayant contribué à la carrière de Jack Nicholson. Avec lequel il partage cependa...

En 2016 au Kunstenfestivaldesarts, le metteur en scène suisse Milo Rau présentait Five Easy Pieces, une création étrangère au film du même titre ayant contribué à la carrière de Jack Nicholson. Avec lequel il partage cependant une composante fondamentale : l'approche de la mort. En l'occurence, celle qui rôde autour de Marc Dutroux, assassin et pédophile. Milo Rau est plutôt coutumier des sujets dérangeants, comme ceux de l'exécution expéditive des époux Ceaucescu, des procès de Moscou sous Staline ou des crimes de masse au Congo. L'originalité de cette pièce théâtrale-ci est de faire passer le récit par des enfants acteurs qui, au-delà de l'évidente horreur, questionnent notre sens de l'humanité et les notions de liberté, de désir et de cruauté. De fait, entre le jeu live etla projection vidéo, se tisse aussi un portrait de la Belgique, de ses fragilités et de ses limites en tant que pays, deux décennies après la Marche blanche. Un spectacle secouant où les huit enfants en scène livrent une parole parfois déconcertante, souvent puissante.