Ouvert à la veille de Noël à l'entrée de Ciney, RectoVerso fait déjà parler de lui... Il faut dire que l'un des deux chefs à l'origine de cette nouvelle table gastronomique wallonne a bénéficié de la notoriété de son passage dans l'émission Objectif Top Chef sur RTL-TVI et M6. A 27 ans, Loïc Thirion est surtout un jeune chef aux belles références: Attablez-vous (une étoile) à Namur, La Pyramide (deux étoiles) à Vienne et L'Eau Vive (deux étoiles) de Pierre Résimont à Arbre.
...

Ouvert à la veille de Noël à l'entrée de Ciney, RectoVerso fait déjà parler de lui... Il faut dire que l'un des deux chefs à l'origine de cette nouvelle table gastronomique wallonne a bénéficié de la notoriété de son passage dans l'émission Objectif Top Chef sur RTL-TVI et M6. A 27 ans, Loïc Thirion est surtout un jeune chef aux belles références: Attablez-vous (une étoile) à Namur, La Pyramide (deux étoiles) à Vienne et L'Eau Vive (deux étoiles) de Pierre Résimont à Arbre. C'est d'ailleurs en faisant l'ouverture du Green de l'Eau Vive, au Golf de Rougemont à Profondeville, qu'il a rencontré son comparse Robin Van Habost, 20 ans seulement et passé notamment par un étoilé niçois. Les deux se sont entendus comme larrons en foire et ont donc franchi le pas, ouvrant leur premier restaurant avec le soutien du groupe d'assurances Five. Le plus jeune se charge des mises en bouche (ce jour-là, par exemple, un joli pain soufflé à la mousse d'anguille) et des desserts, quand son aîné s'occupe du chaud. A quatre mains, ils concoctent ainsi un menu trois ou six services (39-65 euros + 25-35 euros pour l'accord mets-vins) à l'excellent rapport qualité-prix. Pour débuter, on savoure un carpaccio de Saint-Jacques (18 euros à la carte) à la crème double d'Isigny aux saveurs exotiques: mangue, coriandre... C'est simple, mais bien assaisonné et plein de fraîcheur. Parfaitement inscrite dans la saison hivernale, la seconde entrée se fait plus réconfortante: soit des ravioles à la truffe (20 euros), servies avec une crème de cèpes, une tombée de champignons et un jus vert. On reste dans le même esprit avec le filet de chevreuil (28 euros) proposé avec de l'échalote confite, des petites pommes dauphine au parmesan et une sauce au xérès. Côté poisson, le lieu noir (26 euros) est parfait, tout comme l'émulsion bergamote et la tombée de poireaux. On regrette juste que la texture des petites quenelles de poisson ne soit pas tip-top... Mais on se régale, en dessert (14 euros), d'un petit "Brest-Paris" ( sic) bien fichu, avec une délicieuse glace vanille. Ou d'une tartelette à l'ananas confit meringuée, un poil trop sucrée, mais très agréable. Bref, voilà un jeune duo des plus prometteurs, qui offre à Ciney une bien jolie table. Cela manquait cruellement à la capitale du Condroz...