Marc Vossen

" Tu es métal dans un monde classique ! " La phrase de Marc Vossen à l'égard de Gauthier Roelants tombe comme un couperet, après une heure d'entretien. " Je viens de comprendre ça ", poursuit, tout sourire, l'homme de radio.
...

" Tu es métal dans un monde classique ! " La phrase de Marc Vossen à l'égard de Gauthier Roelants tombe comme un couperet, après une heure d'entretien. " Je viens de comprendre ça ", poursuit, tout sourire, l'homme de radio.Un peu plus tôt, la vision claire, il avait dressé le portrait de son binôme : " C'est quelqu'un qui est affiné comme une feuille de papier. Il n'y a rien qui déborde, chez Gauthier. Tous les mots qu'il emploie sont judicieusement choisis. On sent chez lui que les objectifs sont fixés avec précision ". Et pourtant, on apprendra plus tard que le " Solvay boy ", comme le présente Marc Vossen, est fan, par exemple, de Moonsorrow, un groupe de métal finlandais. Mais il est aussi fan de musique classique. Pas vraiment le core business de la maison Nostalgie... " C'est ce qui est le plus riche dans notre relation. A priori, Gauthier est aux antipodes de mon tempérament. C'est assez incroyable, malgré son jeune âge, de voir à quel point il sait déjà quel est le sens de son aventure professionnelle. Chaque décision, chaque choix, semble chez lui sonner juste. Je me souviens, après l'avoir rencontré, que le musicien Marc Vella, qui a créé la Caravane amoureuse, m'avait dit que la vie était une suite de fausses notes. Et qu'on passait toute sa vie dans l'espoir de jouer une fois la note juste. J'aime beaucoup cette idée. A partir de là, il me semble que l'essentiel est de convoquer l'esprit ludique dans tout ce qu'on entreprend. Oser briser les codes. Prendre des risques avec, comme motivation, l'envie de se faire plaisir. Et laisser la place à l'inattendu. Voilà comment nous menons nos séances de discussions, Gauthier et moi. " C'est désormais devenu un ancrage profond : le leadership tel que le vit et le partage Marc Vossen est marqué par le lien au développement personnel. " Par exemple, nous avons intégré chez nous, sur le lieu de travail, des moments pour de la méditation. La moitié du personnel est plutôt familier des pratiques de pleine conscience. Cela a un impact considérable sur le bien-être et la motivation. J'animerai en mars prochain un atelier ouvert au public, Optimister votre entreprise, avec le 't' d'optimiste. Je suis convaincu que cette approche est une clé remarquable dans la réussite d'une entreprise. Cette dimension est omniprésente dans nos inspirations mutuelles, Gauthier et moi. "" Après trois minutes, je savais que ça allait coller avec Marc, dit-il d'emblée. Au sein de McKinsey, j'essaye de m'entourer de mentors, et la qualité d'écoute de Marc est quelque chose d'évident quand vous le rencontrez. C'est vrai que je suis plutôt carré. Mais je dirais que c'est plutôt un carré dans un rond. J'aime laisser beaucoup de latitude aux personnes avec qui je collabore dans les projets de consultance. Et je veille, si possible chaque fois, à ce que les méthodes soient différentes au sein des projets que je mène avec nos clients. Que ce soit dans le privé, une mission de conseil, par exemple pour une banque qui s'installe en Belgique, ou bien dans le public pour conseiller des fonctionnaires à mieux travailler ensemble, j'aime bien repartir d'une feuille blanche. ". Pour ce qui est de la trajectoire professionnelle, Gauthier Roelants ne fait pas de plan sur la comète mais connaît ce qui fait sens pour lui : " J'aime être proche des gens. Les aider à mieux comprendre leur réalité et leurs missions. Je suis très porté aussi sur les questions environnementales. Je me vois bien dans quelques années être investi dans ce créneau. Etre actif quant à l'avenir de l'état de la planète ". L'ancrage semble donc solide. La tête sur les épaules. Avec, à ses heures, une porte ouverte à quelque chose de plus agité. " J'aime en effet la puissance énergétique du métal en musique. Tant le métal que le classique sont des genres à écouter fort. J'aime par ailleurs beaucoup les musiques de film. Je trouve ça fabuleux de mettre une partition sur des images. " Et s'il fallait conclure sur le choix d'une série actuelle ? " Mozart in the Jungle, produite par Amazon et qui raconte le quotidien du nouveau maestro à la tête de l'Orchestre Philarmonique de New York ", répond-il. Un rôle interprété par Gael Garcia Bernal, un jeune chef d'orchestre de génie à peine trentenaire et complètement fantaisiste. Choix judicieux, au final, pour définir ce binôme.