Limbourg, terre de contrastes. Tout au moins si l'on considère les deux expos suivantes. La première est aussi la plus surprenante, dans un endroit d'Hasselt pas forcément connu: le Z33, maison d'art actuel, design & architecture. On y découvre Charging Myths, qui pose le rapport entre l'innovation basée sur certains minerais que l'on t...

Limbourg, terre de contrastes. Tout au moins si l'on considère les deux expos suivantes. La première est aussi la plus surprenante, dans un endroit d'Hasselt pas forcément connu: le Z33, maison d'art actuel, design & architecture. On y découvre Charging Myths, qui pose le rapport entre l'innovation basée sur certains minerais que l'on trouve en République démocratique du Congo et ses conditions d'exploitation. On sait que le lithium est nécessaire pour produire nos smartphones, panneaux solaires et autres voitures électriques. Il en est de même pour le cobalt. Leurs gisements sont donc à la croisée d'énormes enjeux politico-économiques qui ont amené la guerre dans l'est du Congo, provoquant la mort de plusieurs millions de personnes. La réalisation est signée du collectif On-Trade-Off réunissant artistes belges et africains. Il est aussi question de norme et de société dans l'actuelle expo DressUndress au Musée de la mode d'Hasselt. Comment les valeurs se transposent- elles dans les vêtements? Comment les crop tops voisinent-ils les hidjabs dans l'espace public? Telles sont les interrogations portées par cette initiative forcément visuelle - mais pas seulement - qui balaie la fin du 18e siècle jusqu'à nos jours. A peu près la période couverte par les collections permanentes du lieu qui, depuis 1988, a amassé pas moins de 18.000 vêtements et accessoires, incluant chaussures, éventails ou encore costumes de golf vintage... Et pourquoi ne pas marquer la visite limbourgeoise par un resto hasseltois avant ou après le doublé? Les bonnes adresses ne manquent pas.