Ces derniers mois, le parcours de Dominique Leroy a joué aux montagnes russes. La CEO de Proximus pensait débuter une carrière internationale prestigieuse à la tête de l'opérateur néerlandais KPN. Tous les documents étaient prêts, le champagne était au frais... Le 28 octobre prochain, l'assemblée générale de l'entreprise devait entériner sa nomination. Mais KPN a brutalement décidé ...