C'était en 2007. Samuel Roux réalise un rêve en ouvrant son propre restaurant, A Table, dans le paisible quartier de Saint-Julien, à Auderghem. Il n'avait rien d'un novice des fourneaux. En 1992, il débute au resto Le Pain et le Vin, cornaqué par Pierre Mendrowski (cuisine) et Eric Boschman (vins). Le voici à l'Achepot, avec son frère Antoine, chouette petite maison du Vismet ou, encore à l'Auberge de l'Isard. Il lance ensuite les Table...

C'était en 2007. Samuel Roux réalise un rêve en ouvrant son propre restaurant, A Table, dans le paisible quartier de Saint-Julien, à Auderghem. Il n'avait rien d'un novice des fourneaux. En 1992, il débute au resto Le Pain et le Vin, cornaqué par Pierre Mendrowski (cuisine) et Eric Boschman (vins). Le voici à l'Achepot, avec son frère Antoine, chouette petite maison du Vismet ou, encore à l'Auberge de l'Isard. Il lance ensuite les Tables de Samuel, un concept de cuisinier à domicile. Dix ans plus tard, les ambitions demeurent identiques, une cuisine simple, sans être primaire, personnalisée et honnête envers le portefeuille. Deux coquilles Saint-Jacques dorées trônent sur une assiette creuse garnie d'une plaisante crème de potiron hérissée de morceaux de cèpes. En chaud-froid, le filet de rouget poêlé dialogue avec une salade de fregula, délicieuses petites pâtes sphériques mêlées à des olives noires, câpres et lanières de tomate. La choucroute de la mer réunit langoustines et une demi-dizaine de morceaux de poissons (mulet, saumon, dorade, etc). Elle bénéficie de chou acidulé sans excès. L'influence, inattendue de citron confit et d'un beurre blanc dans les mêmes tons évoque les origines normandes du chef. Purée de pommes de terre et beurre blanc sont présentés à part. De la pintade braisée et farcie aux petits légumes en cubes est servie en brochette. Des champignons de Paris (un peu trop saisis) et des trompettes de la mort nappent le tout. Gratin dauphinois. Goûteux et copieux. Samuel Renoux nous a gratifié ensuite d'un flatteur sabayon prouvant qu'il n'a rien oublié de son séjour à Florence. Fervent voyageur, il évoque aussi Chypre, Israël, la Grèce, le Canada, et surtout La Guadeloupe dont il revient enthousiasmé par un grand projet de plantation de vanille bio. Dès 2018, la production sera diffusée via l'ASBL Travail et Vie. En vue : une cuisine sollicitant la vanille... Menu-carte (trois services) à 37 euros.