La Société régionale wallonne du transport (SRWT) renoue avec la tradition en reprenant la première place que lui avait soufflée un an auparavant l'Inasep (Intercommunale namuroise de services publics). Cette dernière recule cette année à la 13e place avec un peu plus de 11 millions d'investissements contre 74,5 en 2014 - un montant exceptionnel qui avait principalement été consacré à quatre stations d'épuration. Cette année, l'Inasep revient en vitesse de croisière avec des investissements comparables à ceux qu'elle a consentis en 2013 (9 millions) et 2012 (11,7 millions). A l'image de la SRWT qui affiche une belle stabilité en matière d'investissements qui s'élèvent, bon an mal an, à quelques dizaines de millions d'euros. Troisième en 201...

La Société régionale wallonne du transport (SRWT) renoue avec la tradition en reprenant la première place que lui avait soufflée un an auparavant l'Inasep (Intercommunale namuroise de services publics). Cette dernière recule cette année à la 13e place avec un peu plus de 11 millions d'investissements contre 74,5 en 2014 - un montant exceptionnel qui avait principalement été consacré à quatre stations d'épuration. Cette année, l'Inasep revient en vitesse de croisière avec des investissements comparables à ceux qu'elle a consentis en 2013 (9 millions) et 2012 (11,7 millions). A l'image de la SRWT qui affiche une belle stabilité en matière d'investissements qui s'élèvent, bon an mal an, à quelques dizaines de millions d'euros. Troisième en 2014 avec 45 millions d'euros, la Sowaer (Société wallonne des aéroports) a moins délié les cordons de sa bourse en 2015 (11 millions) et recule à la 14e place, juste après l'Inasep. Ces deux acteurs publics ont été remplacés sur le podium par Gestamp Wind Feluy, qui a mis en service son parc éolien à Feluy fin 2015 et réalise une belle progression, grimpant en un exercice de la 44e à la 2e place, et Idelux Finances qui oscille année après année entre la 3e et la 4e place. En termes d'investissements, le bras financier de l'intercommunale luxembourgeoise tourne autour d'une vingtaine de millions d'euros entre 2013 et 2015. Observons que si l'on additionne les investissements des deux sites d'Aldi, Gembloux et Vaux-sur-Sûre, on obtient un montant de l'ordre de 34 millions d'euros, ce qui correspond à la deuxième place sur le podium. Le montant total des investissements réalisés par les 100 entreprises est d'une remarquable constance. Il s'élève à 604 millions d'euros contre 602 en 2014. Une confirmation d'un retour à la normale après un creux observé en 2012 (507 millions) et 2013 (482) par rapport à 2011 (580). Si ce montant devait beaucoup à l'Inasep l'an passé, en 2015, il apparaît que les investissements sont mieux répartis au sein des entreprises. Et clairement à la hausse. Il y a ainsi 16 entreprises qui ont investi pour plus de 10 millions d'euros contre 13 lors de l'exercice précédent. Les quatre plus gros investisseurs en 2014 (Inasep, SWRT, Sowaer et Idelux Finances) représentaient alors avec 200 millions d'euros un tiers du montant total. En 2015, elles ont diminué globalement la voilure puisque leur participation au total est " seulement " de 100 millions d'euros. Et le 100e investisseur 2015 l'est à hauteur de 2 millions d'euros contre 1,5 million en 2014. Les entreprises ont donc augmenté leurs efforts en 2015 témoignant d'une confiance dans l'avenir plus affirmée. Une confiance qui traverse tous les secteurs d'activités. Sans surprise, vu le poids de la SRWT, les transports publics roulent en tête avec 64 millions d'euros pour trois entités, talonnés par l'immobilier, avec 63 millions pour 11 sociétés. Suivent dans la foulée, la distribution avec 52 millions d'euros, l'énergie (42), les logements sociaux (20) et les maisons de repos et de soins (19). Ces quatre secteurs ayant, tous, six représentantes. Notons encore les trois institutions hospitalières qui représentent un peu plus de 24 millions et le bois, avec quatre sociétés, qui totalise pour sa part une vingtaine de millions. Au-delà de la cinquantaine de secteurs qui composent ce tableau, les grandes industries locales sont bien représentées, comme Ferrero Ardennes, Solarec (La Laitière de Recogne), L'Oréal Libramont, Burgo Ardennes, Carmeuse ou encore Spanolux, pour en citer quelques-unes. Sans oublier Jindal Films Europe Virton, dont la direction a récemment annoncé d'importants investis-sements dans la construction d'une nouvelle ligne de production unique au monde. G.V.D.N.