Coup sur coup, la France a perdu deux de ses personnages les plus emblématiques. Tout d'abord, Jacques Dessange, le coiffeur des stars et l'inventeur du " coiffé-...

Coup sur coup, la France a perdu deux de ses personnages les plus emblématiques. Tout d'abord, Jacques Dessange, le coiffeur des stars et l'inventeur du " coiffé-décoiffé ". Retiré des affaires depuis 2004, il laisse derrière lui un véritable empire avec 1.700 salons qui portent son nom dans 43 pays ainsi que des écoles de formation, des perruques et une gamme de produits capillaires. La veille, le Beaujolais perdait Georges Duboeuf, l'un de ses pères, l'" inventeur " de la mise en scène de l'arrivée du Beaujolais nouveau chaque troisième jeudi de novembre. Compagnon de route de Paul Bocuse, il a parcouru le monde entier pour défendre " le vin du citoyen ". Créée en 1964, sa société de négoce, aujourd'hui dirigée par son fils Frank, écoule plus de 30 millions de bouteilles de beaujolais chaque année.