Il fut un temps où Vincent Thomaes jouait du piano à six mains avec ses deux frères au Château du Mylord à Ellezelles. Il a pris son indépendance en 2007 pour reprendre un bar à vin au Sablon avant de trouver cette belle maison du 18e siècle à la rue Haute en 2011. Vincent y a créé une adresse conviviale où il fait bon s'attabler le dimanche soir (le resto est ouvert le soir du jeudi au dimanche et le midi uniquement le week-end). Depuis peu, il a été rejoint en salle par Xavier Meyrueis, un sommelier français, ancien propriétaire de La vie suit son cours, une cave à manger de Vaison-la-Romaine. Après des passages au Amen de Pascal Devalkeneer et à la gestion de la Winery Schuman, le voici donc dans les Marolles. A eux deux, Vincent et Xavier devraient nous valoir quelques belles découvertes dans les prochains mois.

Par deux fois en trois mois, nous nous sommes attablés dans le décor tout en bois au charme désuet. Rien de désuet dans la cuisine, même si tout n'est pas parfait comme cette cuisson un peu aléatoire du cabillaud royal ou ces garnitures fort semblables dans une entrée et un plat. Mais les produits sont irréprochables et on a adoré les rillettes de pigeon du Pays des Collines natal de Vincent, les couteaux de pleine mer, beurre aux herbes, l'espadon melon et tomates, le carpaccio de daurade royale ou les beignets de courgette. Réservation plus qu'indispensable.

198, rue Haute, 1000 Bruxelles ; www.winebarsablon.be