Seuls 2 % environ des opticiens ont signé le code de conduite, défini à la fin 2016, afin d'établir une plus grande transparence sur les prix des lu...

Seuls 2 % environ des opticiens ont signé le code de conduite, défini à la fin 2016, afin d'établir une plus grande transparence sur les prix des lunettes. Selon Le Soir, seuls 42 magasins indépendants l'ont en effet signé sur 1.700, tandis que du côté des grandes chaînes, Hans Anders vient d'y adhérer tout récemment et elle est la première dans ce cas. Ce code de conduite vise deux choses. Un : présenter les verres aux clients en toute objectivité et non en poussant à acheter les plus chers. Et deux : utiliser un devis type, constitué de sept informations précises, afin de permettre aux consommateurs de comparer. Ce code de conduite a été voulu par le ministre des Consommateurs Kris Peeters après une enquête de Test-Achats en 2015.