Les sexagénaires peuvent aussi innover et lancer leur propre affaire. Hugo Van Caekenberghe et sa société Pralco en sont la preuve.
...

Les sexagénaires peuvent aussi innover et lancer leur propre affaire. Hugo Van Caekenberghe et sa société Pralco en sont la preuve. L'histoire de la praline remonte au 17e siècle. Cependant, c'est Jean Neuhaus qui a créé le premier chocolat fourré. Par la suite, cette gourmandise n'a plus beaucoup évolué... jusqu'à l'arrivée de Pralco. La start-up louvaniste confectionne des pralines de luxe. Commercialisées sous le nom de Pralon, elles sont fourrées d'un coeur liquide grâce à un procédé novateur, sans qu'une coque de sucre ne soit nécessaire pour cela, comme c'est souvent le cas. Grâce à cette technique, les pralines contiennent moins de sucres et de graisses. Le procédé utilisé pour fourrer les pralines a été développé par un ancien collègue d'Hugo Van Caekenberghe (69 ans), fondateur et CEO de Pralco. Hugo Van Caekenberghe a derrière lui une longue carrière de business consultant et d'interim manager. Alors que d'autres profitent de leur retraite, il a choisi de relever un nouveau défi. Afin de commercialiser la technique de production de son ex-collègue, il a créé Pralco à l'automne 2015. Ses pralines sont vendues dans des boutiques scrupuleusement sélectionnées. Les pralines Pralon sont déclinées dans toute une gamme de saveurs à base d'une combinaison d'alcool, de fruits, de café, de thé, etc. " Après plusieurs années de recherches, nous sommes parvenus à un procédé qui permet d'isoler le contenu liquide de l'extérieur, explique Hugo Van Caekenberghe. Nous utilisons à cette fin une fine couche de graisse alimentaire insipide et pauvre en calories. Etant donné que nous ne sommes plus obligés d'utiliser un épais cocon de sucre, le Pralon est bien plus léger que son alternative traditionnelle. En outre, le goût est plus intense et plus pur. " La technique de production a été brevetée en Europe. Une demande de brevet a également été introduite aux Etats-Unis, en Russie, en Inde, au Japon et en Corée. Pour l'instant, la jeune entreprise se concentre sur le choix de nouveaux canaux de distribution. Roel Van Espen