En 1964, la France est bouleversée par la découverte de Luc Taron, 11 ans, retrouvé mort dans une forêt à 20 kilomètres de Paris. Très vite, des messages anonymes parviennent aux journaux, signés "L'Etrangleur", dans lesquels l'auteur s'accuse du meurtre. Après un mois d'enquête, un certain Lucien Léger est arrêté. C'est bien lui qui a écrit les l...

En 1964, la France est bouleversée par la découverte de Luc Taron, 11 ans, retrouvé mort dans une forêt à 20 kilomètres de Paris. Très vite, des messages anonymes parviennent aux journaux, signés "L'Etrangleur", dans lesquels l'auteur s'accuse du meurtre. Après un mois d'enquête, un certain Lucien Léger est arrêté. C'est bien lui qui a écrit les lettres. Pourtant, l'homme clame ne pas être l'assassin de l'enfant, prétendant endosser la responsabilité du crime à la place de quelqu'un qu'il veut protéger. Léger sera néanmoins condamné à passer plus de 40 ans en prison. Il mourra en 2008, deux ans après sa libération. A l'époque, il était "le plus vieux prisonnier de France". En nous livrant les 752 pages d' Au printemps des monstres, c'est comme si Philippe Jaenada nous donnait accès à l'exact dossier de l'affaire. Dans la première partie, l'auteur de La Serpe, prix Femina 2017, retrace l'enquête officielle presque jour après jour, se rendant lui-même sur les lieux, consultant toutes les archives disponibles, afin de nous convaincre que Léger était bien le coupable de ce crime. Dans la seconde partie, à l'inverse, il démonte pièce par pièce l'accusation, démontrant les oublis mais aussi les erreurs flagrantes de l'enquête qui, si elles n'avaient pas été commises, auraient conduit à innocenter Lucien Léger. Les "monstres" du titre ne sont donc pas ceux que l'on croit. Ce roman non fictionnel passionnant et teinté d'un humour décapant nous réserve bien des surprises, rappelant que dans une telle affaire, il n'y a jamais seulement une victime et son assassin mais aussi les parents, amis, journalistes, flics, avocats, voire tout un pays. Bref, un ensemble d'éléments qui pèsent lourd et que l'auteur décortique avec justesse.