Juste avant les étrennes, la fédération du notariat a fait le point sur les donations belges. Entre le 1er décembre 2017 et le 30 novembre 2018, elle a enregistré 32.666 actes de...

Juste avant les étrennes, la fédération du notariat a fait le point sur les donations belges. Entre le 1er décembre 2017 et le 30 novembre 2018, elle a enregistré 32.666 actes de donation entre particuliers dont 21.670 pour des biens immobiliers et 10.996 pour des biens meubles (argent, actions, etc.). Un chiffre faible qui cache un nombre important de donations non enregistrées qui ne sont pas sans risques si le donateur décède dans les trois ans. La Flandre est très largement en tête avec 67 % des donations devant la Wallonie (23%) et Bruxelles (10%). Ce n'est pas une surprise : la population y est plus nombreuse et plus riche mais elle est surtout plus impliquée dans la planification de sa succession. L'âge moyen des donateurs est élevé : 72 ans (30 % ont même plus de 80 ans). Ils donnent en priorité à la génération qui les suit puisque les donataires ont 44 ans en moyenne.