Douze chevaux vivent au centre équestre d'Emmanuel Nonet. L'animal étant au coeur de son projet, le choix des races et le dressage sont évidemment primordiaux : " Nous avons ici des croisements entre des pur-sang arabes et des trotteurs. Il y a des jument...

Douze chevaux vivent au centre équestre d'Emmanuel Nonet. L'animal étant au coeur de son projet, le choix des races et le dressage sont évidemment primordiaux : " Nous avons ici des croisements entre des pur-sang arabes et des trotteurs. Il y a des juments et des étalons, encore jeunes pour la plupart. Ce sont des chevaux endurants, avec une bonne foulée et plutôt confortables en randonnée ". Toutes des qualités plutôt recherchées par les amateurs. Même chose pour l'équicoaching, qui touchera forcément des novices ? " En théorie, on pourrait réaliser nos exercices avec tout type de chevaux, quel que soit leur gabarit ou prétendu caractère. Ce qui est important, c'est la sensibilité générale de l'animal, qui est très demandeur de contacts sociaux. Mais il est vrai que nos chevaux conviennent bien à nos activités tout en étant agréables à monter. " La question du dressage et de l'éducation joue aussi un rôle : " Lorsque j'ai investi dans ces chevaux et leur entretien, j'ai voulu créer un cadre où l'animal se sent en confiance. Nos écuries, je l'espère, expriment cette atmosphère. Au final, même si le cheval est un animal très spécifique et potentiellement impressionnant, nos 12 pensionnaires sont tout à fait adaptés à jouer leur rôle dans nos formations ".