Paul Smith aime R.E.M., le mythique groupe américain (Losing My Religion), et le prouve à sa façon. Le styliste anglais édite en effet une collection capsule qui rend hommage à Automatic for the People, leur album phare sorti il y a 25 ans qui contient le ...

Paul Smith aime R.E.M., le mythique groupe américain (Losing My Religion), et le prouve à sa façon. Le styliste anglais édite en effet une collection capsule qui rend hommage à Automatic for the People, leur album phare sorti il y a 25 ans qui contient le célébrissime Everybody Hurts. Fan des notes arpégées du guitariste Peter Buck, le couturier british se fend pour l'occasion de rééditions discographiques (CD et vinyle collector, 28 à 95 euros) mais également d'articles textiles inspirés par la pochette originale ou les titres des chansons. La collaboration débouche sur des t-shirts (80 euros), des écharpes (420 euros), un set de quatre pochettes de costume en soie (350 euros) et des chaussettes (27 euros) qui offrent au créateur londonien toute la latitude pour exprimer son goût immodéré des couleurs et des motifs bayadères qui font sa signature. Il s'agit du deuxième partenariat de la marque avec un artiste en quelques mois, après les maillots de bain " griffés " Martin Parr, le fameux photographe anglais dont Mister Smith est un admirateur. Tant qu'il ne s'agit pas du Grand Jojo, nos dressings peuvent dormir tranquilles.