Aux Etats-Unis, le golf est un sport national. Plus de 30 millions de joueurs le pratiquent régulièrement, peu importe leur statut social. A côté des clubs privés et huppés, réservés à une élite, on trouve des milliers de parcours publics, accessibles à tous les portefeuilles. A l'arrivée, la discipline réunit toutes les couches sociales, du grand patron au petit employé.
...

Aux Etats-Unis, le golf est un sport national. Plus de 30 millions de joueurs le pratiquent régulièrement, peu importe leur statut social. A côté des clubs privés et huppés, réservés à une élite, on trouve des milliers de parcours publics, accessibles à tous les portefeuilles. A l'arrivée, la discipline réunit toutes les couches sociales, du grand patron au petit employé. La couverture télévisée des tournois est à la hauteur de cette passion nationale. Toutes les épreuves du PGA Tour sont retransmises en direct, soit par les chaînes spécialisées (dont la célèbre Golf Channel), soit par les grands networks. Et les audiences sont à la hauteur avec des pointes à plus de 15 millions de téléspectateurs lors du Masters d'Augusta. De nombreuses célébrités - tous secteurs confondus -s'adonnent aux joies du golf. Même à la Maison Blanche - où un green a été aménagé dans le jardin - la chasse aux birdies est élevée au rang de religion. Depuis plusieurs générations, la plupart des présidents américains ont le swing dans la peau : de John Fitzgerald Kennedy à Barack Obama en passant par Bill Clinton. Et Donald Trump - qui est également propriétaire de plusieurs parcours - ne déroge pas à la règle ! A Hollywood, aussi, les fairways sont autant fréquentés que les tapis rouges. Michael Douglas, Kevin Costner, Catherine Zeta-Jones, Bill Murray, Justin Timberlake, Kurt Russell, Clint Eastwood, Sean Connery ou Hugh Grant ont, de longue date, cédé à la tentation de la petite balle alvéolée. Et les étoiles des autres disciplines sportives ne sont pas en reste à l'image de Michael Phelps et de Michael Jordan qui vouent une véritable dévotion au golf, au point d'avoir un moment envisagé d'en faire une reconversion professionnelle. Comment s'étonner, dans ce contexte, qu'un tournoi du PGA Tour réunisse, chaque année, les ténors du circuit professionnel et des célébrités venues de multiples horizons. Longtemps, l'épreuve fut connue sous le label de Bing Crosby Clambake, tant le célèbre chanteur - créateur de l'événement en 1937 - était un habitué. Désormais, elle porte le nom d'ATT Pebble Beach Pro-Am. L'édition 2018 se disputera du 8 au 11 février sur les prestigieux parcours californiens de Spyglass Hill, du Monterey Peninsula et, bien sûr, de Pebble Beach. Un cadre de rêve autour de la péninsule de Monterey pour une compétition au format inhabituel qui a tout pour plaire aux téléspectateurs ! Les champions joueront, comme de coutume, quatre tours de 18 trous (avec à la clé un prize money de 7,2 millions de dollars) mais, lors des trois premières journées, ils partageront leur partie avec un amateur célèbre. Les classements s'établiront à la fois individuellement et par équipe. Et le public sera évidemment ravi d'applaudir à la fois les meilleurs joueurs du monde et des stars au swing parfois fragile ! Ou quand le show s'invite sur les greens...