Plutôt inquiétants, les résultats de ce sondage mené par la VRT tout au long du mois de mai auprès de 868 jeunes qui voteront pour la première fois aux prochaines élections communales. Un quart d'entre eux (26%), ...

Plutôt inquiétants, les résultats de ce sondage mené par la VRT tout au long du mois de mai auprès de 868 jeunes qui voteront pour la première fois aux prochaines élections communales. Un quart d'entre eux (26%), en effet, n'est pas convaincu que la démocratie est la meilleure manière de gouverner un pays. Ils préfèrent un leader autoritaire. Ce sondage montre également que les " nouveaux Flamands " s'intéressent davantage à la politique que les jeunes autochtones. Un tiers d'entre eux se disent en effet engagés soit dans un parti, soit dans une association qui milite en faveur de l'environnement ou les droits de l'homme. Pour l'ensemble des jeunes sondés, ce pourcentage n'atteint que 20 %. Globalement, toutefois, l'inculture politique des jeunes est immense. Plus d'un sondé sur deux (53%) ignore le nom de son bourgmestre. Lorsqu' il s'agit d'identifier les partis qui composent la majorité locale, le pourcentage de bonnes réponse tombe à 8 %. Par ailleurs, en cas de vote non obligatoire, seuls 17 % de ces " premiers votants " se rendraient aux urnes.