C'est ce qui s'appelle rebondir à vitesse " grand V ". Débarquée de la direction de Lunch Garden fin mai suite à des divergences de vues avec l'actionnaire principal et après 10 ans de bons et loyaux services, Annick van Overstraeten vient d'être nommée CEO du Pain Quoti-dien par le nou...

C'est ce qui s'appelle rebondir à vitesse " grand V ". Débarquée de la direction de Lunch Garden fin mai suite à des divergences de vues avec l'actionnaire principal et après 10 ans de bons et loyaux services, Annick van Overstraeten vient d'être nommée CEO du Pain Quoti-dien par le nouvel actionnaire largement majoritaire de la chaîne de boulangeries-restaurants, le fonds belge de private equity M80. Cette quinqua licenciée en sciences économiques (KUL), ancienne directrice commerciale et marketing de Leonidas, puis directrice générale de Quick Belux avant de devenir CEO de Lunch Garden en 2010, succède donc au Courtraisien Vincent Herbert à la tête d'un groupe tout juste sorti de procédure de réorganisation judiciaire. Un groupe au périmètre désormais réduit, le marché américain, qui avait précipité la chute de l'entreprise, ayant été cédé à un master-franchisé. Annick van Overstraeten prend donc les rênes d'une structure rentable comprenant les marchés belge et français, une quinzaine de restaurants au Royaume-Uni (le groupe n'étant pas parvenu à trouver un partenaire sur ce marché pourtant difficile) et les contrats avec les master-franchisés. Son objectif, confie-t-elle à nos confrères de L'Echo : " Un retour aux sources dans l'esprit actuel. On veut consolider ce qui existe avant d'aller vers une croissance prudente et équilibrée. " Le fondateur de la chaîne, Alain Coumont, est associé à ce nouveau départ.