"Jamais le retard n'a été aussi grand", tonne le député Maxime Veys (Vooruit). Au cours des neuf premiers mois de cette année, le gouvernement flamand n'a affecté que 194 millions d'euros à la con...

"Jamais le retard n'a été aussi grand", tonne le député Maxime Veys (Vooruit). Au cours des neuf premiers mois de cette année, le gouvernement flamand n'a affecté que 194 millions d'euros à la construction de logements sociaux et 257 millions à leur rénovation alors qu'il dispose à cet effet d'un budget de 1,1 milliard d'euros. Les surplus étant cumulés d'année en année, un quart à peine des moyens disponibles ont été engagés, accuse l'élu de Courtrai. Interpellé, le ministre flamand du Logement, Matthias Diependaele (N-VA), s'est défendu en invoquant à la fois la pandémie et les incertitudes liées aux différents processus de fusions actuellement en cours entre sociétés de construction et sociétés de location. Un dommage collatéral d'une idée pourtant bonne au départ: faire en sorte que tout candidat à un logement social puisse s'adresser à un guichet unique. A partir du 1er janvier 2023, il n'y aura en effet plus qu'une seule société de logement social par commune.