Sophie Loubière est coutumière de ce jeu qui consiste à cacher un roman noir dans un roman blanc. A moins que ce ne soit le contraire? Ce qui l'intéresse, avant de nous faire un peu peur quand même, c'est de raconter des personnages ...

Sophie Loubière est coutumière de ce jeu qui consiste à cacher un roman noir dans un roman blanc. A moins que ce ne soit le contraire? Ce qui l'intéresse, avant de nous faire un peu peur quand même, c'est de raconter des personnages de la vie de tous les jours qu'elle construit avec minutie. Dans De cendres et de larmes, cette spécialiste du thriller, ex-journaliste, nous invite dans la vie de Madeline, Christian et de leurs trois enfants qui déménagent dans une maison de fonction un peu particulière: au coeur du cimetière dont Christian devient le gardien. Entre les absences de Madeline qui travaille à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris et Christian qui va se remettre à peindre, le quotidien va s'assombrir au fil des mois. Est-ce le cours normal de la vie qui en est responsable ou cette maison dans laquelle des drames se sont déroulés par le passé? Avec beaucoup d'habileté, l'auteure glisse ça et là une petite phrase ou un sous-entendu qui pousse le lecteur à imaginer "son" roman, alors que c'est elle seule qui en tient les rênes. Jusqu'à un dénouement surprenant.