Au Châtelain à Ixelles, les amateurs de plats canailles regrettent la fermeture de Chez Augusta. Pour autant, Olivier Cazaubon, qui avait décroché un 13,5 au Gault&Millau, n'a pas déserté le quartier. Il a rejoint son épouse Olfa au Stoefer. Rien de fanfaron ou de prétentieux (stoefer...

Au Châtelain à Ixelles, les amateurs de plats canailles regrettent la fermeture de Chez Augusta. Pour autant, Olivier Cazaubon, qui avait décroché un 13,5 au Gault&Millau, n'a pas déserté le quartier. Il a rejoint son épouse Olfa au Stoefer. Rien de fanfaron ou de prétentieux (stoefer en flamand) dans ce bar à cocktails situé au coin de la place du Châtelain. La terrasse cache une salle tout en longueur où règnent le bois et la brique nue. Derrière le gigantesque bar, outre les classiques et une bonne vingtaine de gins tonic, Olfa, Clemus et Olivier préparent des cocktails maison originaux. Comme le Tiki Bro à base de curaçao, d'un mélange de trois rhums, de jus exotique et de sirop de cannelle ou le Reine Claude, un étonnant mix de gin, curaçao, confiture de prune, citron et sirop d'orchidée surmonté d'une espuma à la verveine. L'arrivée d'Olivier a dopé la carte des vins. S'y retrouvent des vignerons qui avaient fait les beaux jours d'Augusta comme Hervé Souhaut ou Jean-Louis Chave. La patte du chef est tout aussi notable dans les grignotages : carpaccio de Saint-Jacques bretonnes, sardinillas à l'huile d'olive (fondantes à souhait), albondigas (mini-boulettes à l'espagnole), etc. Les planches font la part belle à la charcuterie corse ou aux fromages bien affinés comme le Napoléon, une délicieuse tomme de brebis des Pyrénées.