Depuis 1996, la Cueva de Castilla coulait des jours heureux qui en faisaient une valeur sûre parmi les enseignes hispaniques de la capitale. En février 2015, Roberto Ponte, son chef-propriétaire, profite d'une belle demeure de maître inoccupée à quelques façades de chez lui pour ou...

Depuis 1996, la Cueva de Castilla coulait des jours heureux qui en faisaient une valeur sûre parmi les enseignes hispaniques de la capitale. En février 2015, Roberto Ponte, son chef-propriétaire, profite d'une belle demeure de maître inoccupée à quelques façades de chez lui pour ouvrir un nouvel établissement : l'Al Matbackh (la cuisine, en arabe). En septembre dernier, il réunit saveurs espagnoles et classiques arabes à la nouvelle adresse, face à l'hôtel de ville de Schaerbeek. Ce rez-de-chaussée surélevé propose, dans une déco exotique et contemporaine, un voyage qui ensoleille les papilles. Dénués de toute virulence, les piquillos (poivrons rouges espagnols pelés) apparaissent garnis de kefta de boeuf et de foie de veau, confit de coing. Goûteuse, la farce confie de l'onctuosité à cette entrée froide (16 euros). Agréable ensemble de tonalités, la pastilla de confit de canard se distingue par une légère touche mielleuse. La note orientale se manifeste encore avec une lichette de fleur d'oranger. Dommage que les feuilles de brick manquent un peu de croustillant (18 euros). Les aficionados d'abats se régalent de tripes à la madrilène enrichies de chorizo et d'haricots blancs. Un déploiement de goûts et de textures qui s'apprécient aussi bien en entrée qu'en plat. Ils méritent un fameux détour (18 ou 26 euros).