A la lecture de ce roman graphique, on ne peut s'empêcher de penser au film Kramer contre Kramer avec Dustin Hoffman. La thématique que développe Crépuscule des pères est en effet le combat mené par les papas pour la garde de leurs e...

A la lecture de ce roman graphique, on ne peut s'empêcher de penser au film Kramer contre Kramer avec Dustin Hoffman. La thématique que développe Crépuscule des pères est en effet le combat mené par les papas pour la garde de leurs enfants. Les auteurs déclinent ce sujet à travers deux récits. En 2016, Thomas utilise les outils que lui procure la loi pour tenter d'obtenir gain de cause. Mais en 1969, André Fourquet faisait la une des journaux en séquestrant deux de ses enfants pour réclamer leur garde à la justice. Le drame de Cestas (Gironde), comme la presse de l'époque l'a qualifié, se terminera par la mort des enfants et le suicide du forcené. Dans cet ouvrage fort bien documenté, les auteurs n'opposent la légalité et l'illégalité de ces deux histoires que pour mettre en évidence une même désespérance et démontrer combien il est difficile pour les pères de faire fléchir la tendance qui consiste à privilégier les mères dans ce type d'affaire. En filigranes, l'ouvrage nous pose une question terrible: les victimes du drame de Cestas sont-elle mortes pour rien?