Ce mois-ci, le prix de l'once troy de palladium a atteint un nouveau record, 1.700 dollars, ce qui en fait non seulement le métal précieux le plus performant de l'année 2019, mais aussi la matière première offrant le plus haut rendement, avec une hausse de 33 %. Ce nouveau sommet a de quoi étonner, dans un contexte d'activité industrielle en ralentissement dans toutes les principales régions économiques et de baisse des ventes automob...

Ce mois-ci, le prix de l'once troy de palladium a atteint un nouveau record, 1.700 dollars, ce qui en fait non seulement le métal précieux le plus performant de l'année 2019, mais aussi la matière première offrant le plus haut rendement, avec une hausse de 33 %. Ce nouveau sommet a de quoi étonner, dans un contexte d'activité industrielle en ralentissement dans toutes les principales régions économiques et de baisse des ventes automobiles (-10 % en un an). L'industrie automobile en est en effet le plus grand consommateur : quelque 80 % de la demande est destinée à la fabrication de pots catalytiques. Cette envolée du cours du palladium tient principalement à l'offre, déficitaire depuis sept ans. Le groupe russe Norilsk Nickel, qui produit 40 % du palladium, estime le déficit à 600.000 onces troy. Le spécialiste Metals Focus annonce pour sa part un déficit de près de 800.000 onces troy. Le palladium est souvent extrait en même temps que le platine ou le nickel. Or pour l'heure, les projets d'expansion se font rares, chez les producteurs de ces métaux. La production pourrait à nouveau s'accroître au plus tôt en 2024. Les stocks de palladium en surface ont sensiblement baissé. Cette année, le platine se porte à peu près aussi bien que l'or, mais nettement moins bien que le palladium. Le platine et le palladium présentent des caractéristiques similaires mais ne peuvent pas être intervertis dans les applications industrielles car les deux métaux réagissent différemment à la température et aux substances chimiques. Une raréfaction de l'offre de platine n'est pas à exclure. En effet, en Afrique du Sud, qui représente 78 % de l'offre mondiale, les négociations salariales entre le plus grand syndicat (AMCU) et les groupes miniers sont dans l'impasse. Une grève menace, et l'on sait que ces mouvements peuvent s'éterniser. Actuellement, le prix du palladium intègre énormément de bonnes nouvelles. A court terme, il est encore possible qu'il augmente. Mais la marge de progression du cours du platine est bien plus grande. On peut miser sur une hausse de son cours par le biais de produits à effet de levier ou de trackers, l'ETFS Physical Platinum émis par WisdomTree.