L'idée s'est répandue comme une traînée, non pas de poudre mais de cire. Tel est en effet le principe visuel et ambianceur de ces concerts se déroulant dans une demi-obscurité seulement illuminés par des centaines de bougies (des leds, en fait...

L'idée s'est répandue comme une traînée, non pas de poudre mais de cire. Tel est en effet le principe visuel et ambianceur de ces concerts se déroulant dans une demi-obscurité seulement illuminés par des centaines de bougies (des leds, en fait, mais l'illusion est parfaite). Le tout généralement à l'Espace Lumen, à deux pas de la place Flagey à Ixelles. S'appuyant initialement sur des choix surtout classiques, l'entreprise s'affranchit aujourd'hui des genres, variant les configurations. Les 16 avril et 11 mai par exemple, une pianiste embrassera, en pur instrumental, le répertoire de Coldplay. Le 9 mai, ce sera un orchestre d'une demi-douzaine de musiciens, incluant le trompettiste Greg Houben, qui revisitera Louis Armstrong. Alors qu'un hommage à Queen embarquera un quatuor à cordes dans les morceaux de Freddie Mercury mais aussi de Puccini et Mozart le 12 mai. Ou qu'un band plutôt jazzy offrira le 17 avril des reprises de standards absolus d'une autre queen - celle de la soul - Aretha Franklin.. Les prix varient généralement de 15 à 35 euros, ces derniers tickets ayant tendance à partir vite. Les événements, nombreux, sont bien détaillés sur le site concerné.