Le compte à rebours a commencé pour Nicolas Colsaerts. Alors qu'il ne reste que cinq tournois au calendrier officiel de l'European Tour, le joueur bruxellois n'est toujours pas assuré de conserver sa carte sur le circuit....

Le compte à rebours a commencé pour Nicolas Colsaerts. Alors qu'il ne reste que cinq tournois au calendrier officiel de l'European Tour, le joueur bruxellois n'est toujours pas assuré de conserver sa carte sur le circuit. Pour l'heure, il occupe la 115e place à la Race to Dubaï alors que seuls les 110 premiers auront directement accès au premier circuit européen en 2020. Nicolas Colsaerts espérait frapper un grand coup, la semaine dernière, lors du BMW PGA Championship qui se disputait sur le parcours anglais de Wentworth qui convient bien à son jeu. Idéalement placé après deux tours, il n'a pu confirmer durant le week-end en raison notamment d'un très mauvais troisième tour. On peut néanmoins faire confiance au " Coels ". Ce n'est pas la première fois qu'il se retrouve dans cette situation et, en général, il parvient toujours à sortir le grand jeu sous pression. Dès cette semaine, il aura une nouvelle belle opportunité lors du Dunhill Links Championship, en Ecosse. Et il a encore en point de mire les Opens d'Italie, d'Espagne, de France et du Portugal pour faire le plein de bons points.