Si vous utilisez des produits comme les jambons ou les lardons Herta, les cubes de bouillon Maggi, le cacao Nesquik, la purée Mousline ou si vous donnez des Friskies à votre chien ou du Purina à votre chat, vous risquez de ...

Si vous utilisez des produits comme les jambons ou les lardons Herta, les cubes de bouillon Maggi, le cacao Nesquik, la purée Mousline ou si vous donnez des Friskies à votre chien ou du Purina à votre chat, vous risquez de ne plus les trouver dans votre Colruyt préféré. L'enseigne écoule certes ses stocks mais ne passe plus de commandes auprès de Nestlé. En tout, 22 produits du géant suisse de l'alimentation sont concernés. Le problème n'est pas que belge : Colruyt fait partie, comme Intermarché en France, Coop en Suisse ou Edeka en Allemagne, d'un groupement européen d'achats appelé AgeCore. Ce groupement est en pleine négociation internationale avec Nestlé pour signer un nouveau contrat concernant les prix, la livraison, les emplacements dans les rayons et la place dans les folders publicitaires. Clairement, AgeCore n'est pas satisfait de la manière dont les choses se passent et pour faire pression sur Nestlé, a décidé de suspendre les commandes des 22 produits en question. Vu la pression sur les marges, tant des distributeurs que des producteurs, ce genre de conflit est de plus en plus fréquent.