Ce sont " quelques millions d'euros " que la firme néo- louvaniste Citobi, spécialiste en marketing automation, entend investir pour développer son activité dans les quatre pays (Belgique, France, Pays-Bas et Canada) où elle est active et pour se lancer à l'assaut de plusieurs nouveaux marchés. Ces investissements sont rendus possib...

Ce sont " quelques millions d'euros " que la firme néo- louvaniste Citobi, spécialiste en marketing automation, entend investir pour développer son activité dans les quatre pays (Belgique, France, Pays-Bas et Canada) où elle est active et pour se lancer à l'assaut de plusieurs nouveaux marchés. Ces investissements sont rendus possibles par la vente, récemment annoncée, de MediQuality, son activité de communication à destination des professionnels de la santé, au groupe américain WebMD Health Corp pour un montant non dévoilé. Benoît De Nayer, patron de Citobi, se contente d'évoquer un " montant à deux chiffres, en millions d'euros ". Assez donc pour financer les besoins de croissance d'une entreprise de 100 personnes qui génère environ 8 millions d'euros de chiffre d'affaires. Citobi s'est spécialisée en solutions de marketing automatisé pour des clients actifs dans le B to C (comme l'envoi automatique de promotions à la fin d'un contrat, etc.), principalement dans les secteurs de l'automobile, du retail et des médias. La firme brabançonne se distingue de la plupart de ses (gros) concurrents (américains) en ciblant le marché des grosses PME, celles qui disposent d'une masse de clients assez importante pour avoir besoin de solutions SAAS (logiciel en ligne) automatisées nécessitant des budgets de l'ordre de 30.000 à 300.000 euros par an. Benoît De Nayer compte s'appuyer sur les revenus de la vente de MediQuality pour doper ses équipes sales & marketing, en Belgique mais aussi dans les autres pays. Par ailleurs, la firme n'exclut pas de réaliser quelques acquisitions pour asseoir sa position sur de nouveaux marchés en Europe, voire aux Etats-Unis.