Très classe, la nouvelle Mazda 3 se fait également innovante dans cette version SkyActiv-X, dont le moteur (à essence) tente d'associer les bienfaits de l'essence (faibles taux de particules fines et d'oxydes d'azote) et ceux du diesel (faible consommation, donc faibles émissions de CO2). Pour cela, le bloc peut fonctionner en mélange très pauvre en essence et utilise un taux de compression pratiquement aussi élevé que celui d'un diesel, le tout contrôlé finement par l...

Très classe, la nouvelle Mazda 3 se fait également innovante dans cette version SkyActiv-X, dont le moteur (à essence) tente d'associer les bienfaits de l'essence (faibles taux de particules fines et d'oxydes d'azote) et ceux du diesel (faible consommation, donc faibles émissions de CO2). Pour cela, le bloc peut fonctionner en mélange très pauvre en essence et utilise un taux de compression pratiquement aussi élevé que celui d'un diesel, le tout contrôlé finement par l'électronique de gestion. En pratique, ce moteur consomme un peu moins qu'un essence traditionnel de performances similaires, mais n'est toujours pas aussi sobre qu'un diesel équivalent. Et ce 2 litres, privé de turbo, n'est pas très pêchu à bas régime. Mais on apprécie son silence et sa douceur, malgré quelques légers à-coups à la ré-accélération. Un bon point également pour la commande de boîte manuelle, aussi agréable que celle du roadster MX-5 ! Un peu ferme de suspension sans être inconfortable, cette Mazda se montre vive en courbe : la direction est précise et les mouvements de caisse très limités. A l'avant, le mobilier est stylé et bien fini mais à l'arrière, l'espace est compté et le seuil de coffre haut perché. Comme toujours chez les constructeurs asiatiques, le modèle ne peut pas être façonné à la carte avec des options : l'équipement dépend de l'exécution choisie. La dotation est cependant très riche : le GPS est même de série sur toutes les versions. Dommage que le graphisme de sa carte soit daté. Côté tarif, le moteur Sky Activ-X à essence d'un nouveau genre n'est pas disponible en entrée de gamme et reste donc assez cher dans l'absolu. Pour faire baisser la note, il existe un classique 2.0 à essence de 122 ch (à partir de 23.990 euros) ou un 1.8 diesel de 116 ch (à partir de 25.490 euros), tous deux convaincants. Dans tous les cas, cette belle Mazda 3 nous a globalement séduit : c'est un modèle réussi et trop méconnu qui mérite assurément le détour !